RETOUR A L'ACCUEIL
 
Sommaire
Edito
Paroles
 
ARCHIVES
 
 
Nous contacter
 
 
HOMMAGE ou
BORIS VIAN À VILLIERS-LE-BEL
 

La série de portraits d'habitant(e)s de Villiers-le-Bel continue. 
Portrait de groupe cette fois-ci, avec une visite rendue à la maison de Quartier Boris Vian, à ses animateurs et ses usagers.
Ce film rend aussi hommage aux jeunes de Villiers-le-Bel disparus il y a tout juste un an.

 

La Maison de Quartier Boris Vian à Villiers-le-Bel   Durée 11 mn
Pour voir la vidéo, cliquez ici

 

A la fois lieux de rencontre et d'information, théâtres de nombreuses 
activités culturelles et sociales, la Maison de Quartier Boris Vian  s'appuie sur la proximité. Elle facilite l'accès aux informations et  services utiles. Elle favorise la rencontre, l'implication des  habitants et le développement de projets collectifs, sociaux et  culturels. Elle est un espace laïc, convivial et solidaire, ouvert à  toutes et à tous les habitants, quels que soient leur âge, leur  origine, leur culture ou leur religion.

Contact :
Maison de Quartier Boris Vian
01 34 07 81 74
mdqvian@ville-villiers-le-bel.fr

« Paroles d'habitant(e)s de Villiers-le-Bel ».
Le traitement médiatique des événements qui ont secoué cette ville il y 
a quelques mois avait choqué nombre de ses habitants. Tout comme les 
déclarations du Président Sarkozy, qui n'avait voulu y voir que la 
manifestation d'un « voyoucratie » en faisant l'impasse sur les 
problèmes sociaux de la population. Nous sommes donc particulièrement 
heureux de pouvoir donner à entendre les témoignages directs d'habitant(e)s de Villiers - le - Bel, en partenariat avec le Collectif  Fusion.

Le Collectif Fusion, installé à Villiers-le-Bel, réalise depuis des  années un travail remarquable d'expression culturelle et de mémoire  populaire :
http://www.fusion.asso.fr

Le Générique : 

Réalisation - Montage 
Brahim Saai

Partenariat
Collectif Fusion (Villiers-le-Bel) Canal Marches

Production 
© Canal Marches 2008 

Soutien 
Région Île-de-France 
Mission Démocratie régionale 

 
 

Chaque mois des documents, des portraits vidéo, des coups de gueule, et des films réalisés en ateliers avec des habitants et des jeunes des quartiers populaires.